3 - Vivre de son travail dans une économie mondialisée : une utopie ? Les outils au service du travail décent.

Dans une économie mondialisée où la compétition entre pays et travailleurs-ses règne en maitre, ce module cherche à comprendre avec de nombreux intervenants des pays du Sud, les causes, les conséquences et les moyens concrets pour lutter contre la violation persistante d’un des droits humains fondamentaux : celui de travailler dans la dignité.

L’Article 23 de la déclaration universelle des droits de l’homme énumère les conditions d’un travail décent pour chacun. Un simple droit, ou un droit simple, qui reste encore aujourd’hui une utopie pour des millions de personnes à travers le monde.

Dans notre économie mondialisée, la compétition entre travailleurs-ses, imposée par une dérégulation toujours plus forte, provoque un dumping social et environnemental dont les conséquences sont tragiques pour les Hommes comme pour la planète. Dans cette compétition mortifère, ce sont les conditions de travail et les salaires qui sont devenus les variables d’ajustement avec des conséquences directes sur la vie des travailleurs-ses.

Au travers de tables rondes, d’ateliers et de présentations, nous partagerons avec vous les témoignages et l’analyse de 4 intervenant(e)s du Sud, complétés par des intervenants d’ONG et de syndicats français, pour :

• comprendre et analyser les raisons économiques, politiques et juridiques de la persistance de telles atteintes à la dignité humaine.
• rappeler l’existence de plusieurs outils pour exiger des conditions de travail décentes (cadre juridique, démarches économiques, initiatives syndicales, mobilisation citoyennes, etc.)
• encourager les militant-e-s à se saisir de ces leviers pour faire avancer concrètement la question du droit au travail décent et promouvoir l’avènement d’un salaire vital.

Jeudi 3 juillet 09h30-12h30

Cadre et contexte du travail décent dans le monde

Cette matinée sera articulée autour de deux tables rondes et d’un bref temps d’introduction. Ces tables rondes permettront aux invités de poser une analyse du cadre politique et juridique qui permet encore aujourd’hui la persistance de conditions de travail indignes.

La première table ronde donnera l’analyse des représentants des organisations chinoise ou latino-américaine et permettra d’identifier les facteurs politiques qui ont permis et favorisé la dégradation des conditions de travail pour des millions de travailleurs-ses.
La seconde table ronde explicitera au travers de l’analyse des organisations tunisienne et indienne le cadre juridique existant entre faiblesse des lois au Sud et absence de régulation au niveau international.

Intervenant-e-s : Représentante FTDES (FTDES - Forum Tunisien des Droits Economiques et Sociaux - Tunisie ), Sebastian DEVARAJ (FEDINA - Foundation for EDucationnal INovations in Asia - Responsable de la syndicalisation à FEDINA ), Fatima ISMAEL ESPINOZA (Soppexcca - Nicaragua ), David ERHART (Fédération Artisans du Monde - FRANCE ), Fanny GALLOIS (Peuples Solidaires - Action Aid - FRANCE ), Nayla AJALTOUNI (Collectif de l'Ethique su l'Etiquette - FRANCE ), Anaïs SAINT-GAL (Terre des Hommes - FRANCE ), Arnaud FAUCON (INDECOSA - CGT (INformation et DEfense des COnsommateurs SAlariés - FRANCE ), Li QIANG (China Labor Watch - Chine )

Vendredi 4 juillet 09h30-12h30

Constats et conséquences des violations des droits du travail, et des alternatives existantes

Sous la forme d’une série de 4 exposés des 4 organisations du Sud, nous vous exposerons des cas concrets de violations des droits du travail. L’objectif de ces exposés est de comprendre les réalités des travailleurs et travailleuses du Sud, mais aussi et surtout d’élargir le débat en analysant les conséquences de ces violations sur les conditions de vie des personnes.
Nous aborderons aussi les réactions et alternatives déjà mises en place en appréhendant leur forces et leurs limites : le travail sur le salaire vital en Asie, les codes de conduites des entreprises multinationales, les procès, les initiatives de commerce équitable, seront autant d’exemple de ces alternatives.

Enfin au travers d’une table ronde avec les participants du module, nous tenterons de comprendre quelles sont les forces et les limites des alternatives mises en place (comme le travail sur le salaire vital en Asie, les codes de conduites des entreprises multinationales, les procès ou encore les initiatives de commerce équitable).

Intervenant-e-s : Représentante FTDES (FTDES - Forum Tunisien des Droits Economiques et Sociaux - Tunisie ), Sebastian DEVARAJ (FEDINA - Foundation for EDucationnal INovations in Asia - Responsable de la syndicalisation à FEDINA ), Fatima ISMAEL ESPINOZA (Soppexcca - Nicaragua ), David ERHART (Fédération Artisans du Monde - FRANCE ), Fanny GALLOIS (Peuples Solidaires - Action Aid - FRANCE ), Nayla AJALTOUNI (Collectif de l'Ethique su l'Etiquette - FRANCE ), Anaïs SAINT-GAL (Terre des Hommes - FRANCE ), Arnaud FAUCON (INDECOSA - CGT (INformation et DEfense des COnsommateurs SAlariés - FRANCE ), Li QIANG (China Labor Watch - Chine )

Samedi 5 juillet 10h-13h

Comment agir ici ? Comment soutenir les alternatives et relayer efficacement ces luttes ?

Après une introduction sous forme de mini bilan des 2 premières demi journées nous vous proposerons de découvrir ou d’approfondir, au travers d’un temps "foire aux alternatives", divers moyens d’actions possibles pour nos organisations militantes en France.

Présenté par une organisation française et une organisation du Sud, ces stands vous permettront d’appréhender divers leviers d’action :
- commerce équitable et alternative responsables / boycott / relocalisation
- action syndicale : rôle et fonction
- campagnes de mobilisation citoyenne : salaire vital, soutien des luttes, appels urgents

Cette dernière matinée sera conclue par l’ensemble des participants

Intervenant-e-s : Représentante FTDES (FTDES - Forum Tunisien des Droits Economiques et Sociaux - Tunisie ), Sebastian DEVARAJ (FEDINA - Foundation for EDucationnal INovations in Asia - Responsable de la syndicalisation à FEDINA ), Fatima ISMAEL ESPINOZA (Soppexcca - Nicaragua ), David ERHART (Fédération Artisans du Monde - FRANCE ), Fanny GALLOIS (Peuples Solidaires - Action Aid - FRANCE ), Nayla AJALTOUNI (Collectif de l'Ethique su l'Etiquette - FRANCE ), Anaïs SAINT-GAL (Terre des Hommes - FRANCE ), Arnaud FAUCON (INDECOSA - CGT (INformation et DEfense des COnsommateurs SAlariés - FRANCE ), Li QIANG (China Labor Watch - Chine )

Documents et liens complémentaires :

Site des organisations :

http://www.artisansdumonde.org/
http://www.chinalaborwatch.org/
http://www.ethique-sur-etiquette.org/
http://www.fedina.org/
http://www.ftdes.net/
http://www.indecosa.cgt.fr/
http://www.peuples-solidaires.org/
http://www.terredeshommes.fr/

Parutions et liens :

• Altermondes « Vivre de son travail : est-ce trop demander ? »
• Appel citoyen pour un salaire vital
• Dossier spécial « Salaire vital »
• Appels urgents ?

Partenaires internationaux : FEDINA - Inde FTDES - Tunisie China Labor Watch - Chine Soppexcca - Nicaragua

Organisé par : Fédération Nationale Artisans du Monde, Ethique sur l'Etiquette , Peuples Solidaires - ActionAid France , Terre des Hommes France , INDECOSA CGT , Plateforme pour le Commerce Équitable