3. Réinventer nos pratiques solidaires pour et par les droits fondamentaux

Définition et pratiques de l'approche du développement et de la coopération basée sur les droits humains: regards croisés d'acteurs et d'actrices engagé-e-s dans le développement, les droits humains et la coopération décentralisée.

L’approche basée sur les droits, apparue au début des années 1990, consiste à décrire les situations non pas en termes de besoins humains, ou de domaines de développement, mais en termes d’obligation à répondre aux droits des personnes. Dans cette perspective, un projet de développement ou de coopération vise la réalisation effective des droits des populations, ce qui implique d’une part leur participation et d’autre part, l’analyse des inégalités et des modes de gouvernance qui peuvent entraver le processus de développement.En vingt ans, divers acteurs du développement, en particulier les associations, se sont appropriés l’approche basée sur les droits. Si les principes de bases sont communs, chacun l’a décliné en fonction de son mandat, ses compétences, ses champs d’action et ses partenaires en France ou à l’étranger. Les collectivités locales s’intéressent également à la démarche.
L’atelier a pour objectif de revenir sur la définition de l’approche, de débattre de sa pertinence et de ses différentes déclinaisons possibles, en s’appuyant sur le partage d’expérience des divers acteurs et actrices de la Solidarité Internationale présent-e-s à l’Université d’été.
Terre des Hommes témoignera de son expérience en tant qu’ONG de développement et Amnesty en tant qu’association de défense et de promotion des droits humains. Le Cosi témoignera d’un projet visant à développer l’approche dans le domaine de la coopération décentralisée.

Organisé par : COSI, Terre des Hommes France , Amnesty International France