19. Agriculture: des investissements contre les droits ?

La responsabilité sociale des entreprises dans les secteurs de l'agriculture et de l’agroalimentaire doit faire l’objet d'une régulation pour mettre fin à leurs impacts négatifs (accaparements de terres, conditions de travail, destruction de la biodiversité…).

Les impacts négatifs (accaparements de terres, conditions de travail, destruction de la biodiversité…) de nombreuses entreprises multinationales dans le secteur de l’agroalimentaire font l’objet de nombreuses dénonciations.
Face aux scandales répétés, les entreprises, les États et une partie de la société civile proposent des solutions reposant sur une Responsabilité Sociale des Entreprises appliquée de manière volontaire. Ainsi, en matière d’accaparements de terres, la Banque Mondiale proposait-elle récemment des « principes pour des investissements responsables dans l’agriculture » alors que le Comité d’Analyse Stratégique français proposait au gouvernement la création d’un « label agro-responsable ».
Rejetant ces propositions non-contraignantes, les mouvements sociaux défendent l’adoption par les États de cadres législatifs pour réguler les activités des entreprises dans ce secteur.

Intervenant-e-s : Maureen Jorand (CCFD - France ), Antoine Bouhey (Peuples Solidaires - France ), Antonio Manganella (CCFD - France )