Atelier 25- Sur le chemin de l’impact de l’éducation au développement et à la solidarité internationale

Nombre de participants : 44

Remise à chaque participant d’un exemplaire du guide F3E/Educasol « sur le chemin de l’impact ». Voir aussi sur www.educasol.org et www.f3e.fr

Actes disponibles à la demande des participants auprès de anne.kabore@educasol.org

Ouverture : Exercice participatif de positionnement en fonction de son origine géographique et de la structure dans laquelle chacun est investi.

L’objectif était de débattre des enjeux de l’évaluation d’impact des actions d’ead si et de partager l’idée que celle-ci est faisable, à condition de clarifier certains concepts et de s’appuyer sur quelques repères méthodologiques.

Présentation de la recherche action sur l’impact de l’ead si (suivi d’une vidéo)

Cette recherche action a été initiée dans le cadre d’un partenariat sur 3 ans entre le F3E et Educasol. Elle a impliqué 8 ong et une collectivité territoriale qui ont été des praticiens-chercheurs. Ils ont identifié dans leur projet en cours ou avenir un champ d’expérimentation et cherché des solutions adaptées pour traiter de l’impact de l’action. L’équipe d’animation (dont 2 experts) a facilité le processus en accompagnant le groupe et chacun des membres, en recensant les ressources existantes, en organisant des ateliers de formation ou des temps d’échange pluri acteurs. A travers le partage d’outils méthodologiques, l’objectif était de faciliter la recherche et l’action et de construire une réflexion collective dont l’aboutissement est le guide. Ce travail collectif et expérimental a contribué :
-  A clarifier les changements que les porteurs de projet recherchent auprès des acteurs sociaux
-  A vouloir se doter des moyens de mieux suivre, piloter et éventuellement réorienter les actions
-  A replacer l’acteur au centre de la réflexion sur l’utilité sociale de l’ead
-  A renforcer notre compétence collective à rendre visible et lisible (en particulier pour les bailleurs) la plus-value de l’ead, donc à faire du plaidoyer
-  A mieux percevoir les enjeux de l’ead si, ce qui s’est traduit au sein d’Educasol par l’adoption de la terminologie d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale (ECSI en remplacement de EAD SI).

Présentation des enseignements de cette recherche action : De quoi parle-t-on ? (sur la base d’un p.point)

Aborder la question des changements, nécessite de s’interroger sur :
 les niveaux (changements individuel, collectif, sociétal)
 les différences de nature (changements de représentations, d’attitudes, d’aptitudes, de comportements…)
 les temporalités : changements immédiats, intermédiaires, à long terme
 Et les changements auprès de qui ? (voir la cartographie des incidences et l’exemple de la campagne Alimenterre)
Les résultats : c’est chercher à savoir ce que les gens ont appris, découvert, identifié.
Les effets : c’est ce que les acteurs sociaux font avec ce qu’ils ont appris
L’impact c’est la vision synthétique de l’ensemble des effets au regard des changements recherchés

Après cette clarification des termes, l’intervenante a abordé la question du comment intégrer ces approches dans les logiques d’intervention, en allant de l’activité au programme.

Exercices sur les changements en petit groupe autour de deux cas pratiques
L’objectif était de définir trois niveaux de changements (résultats – effets – impact) dans deux contextes différents :
● Une animation d’une durée de deux heures dans un lycée sur le commerce équitable
● Une formation de bénévoles pour interpeller les élus de collectivités territoriales en vue de plus d’ECSI dans les temps périscolaires

Présentation de l’expérimentation menée par le CRIDEV pour le suivi évaluation de ses formations au départ (sur la base d’un p.point)

Pourquoi le Cridev a décidé de travailler sur cette évaluation d’impact ?
La méthode choisie et la réflexion sur les intentions de changement.
Le passage de l’effet recherché à l’indicateur.
La création d’un questionnaire pour évaluer les acquis de la formation et une enquête rétrospective sur les effets de la formation.
L’analyse des données recueillie.
Les difficultés et limites de l’étude et les enseignements qu’en a tirés le CRIDEV.

Les balises et étapes pour une évaluation d’impact (sur la base d’un p.point)

Les échanges ont concerné principalement les 5 points d’attention suivants :

● Ne pas vouloir tout évaluer.
● Sortir de la problématique : objectivité/subjectivité. L’objectivité n’existe pas mais la rigueur scientifique, elle existe.
● Passer d’une démarche d’attribution à une démarche de contribution.
● Penser à la participation des publics cibles.
● Considérer l’évaluateur non pas comme un expert mais un facilitateur qui accompagne.

Les quatre temps incontournables pour mettre en place une démarche d’évaluation sont :

1) Définir en amont les changements recherchés
2) Préparer le cadre de l’évaluation d’impact
3) Choisir es méthodes pour recueillir et analyser les données
4) Partager et valoriser les constats et apprentissages

Structures représentées à l’Atelier

AFD
Association 4D
Artisans du Monde (4 personnes)
ASPAL
CASI 49
CENTRAIDER (2 personnes)
CGT
CRIDEV
CRISLA RITMO 56
DIEL CSP 75 (3 personnes)
E’changeons le Monde - Gap - relai RITIMO
Educasol (2 personnes)
F3E
GRDR(4 personnes)
IDD Immigration Développement Démocratie (2 personnes)
ISF Belgique
Les trophées solidaires
Les petits débrouillards
Maison des Projets – Koudougou
Mouvement de la Paix
RECIDEV
Réseau Foi et Justice Afrique/Europe
RESIA
RITIMO (2 personnes)
Secours Catholique/Caritas France (7 personnes)
Starting-Block
Tamadi