Atelier 29

Pour des audits de la dette du Nord et du Sud

Au Nord comme au Sud, la dette est un mécanisme de transfert des richesses produites par les travailleurs et les petits producteurs vers les couches les plus favorisées et qui se traduit par des coupes drastiques dans les budgets sociaux.

Descriptif :

Le mécanisme de domination politique et économique au Sud par le levier de la dette trouve son parallèle au Nord du fait de la crise. Les banques sont doublement responsables de l’augmentation vertigineuse de la dette au Nord.

D’une part, avec leurs investissements dans les produits dérivés et les subprimes qui ont débouché sur la crise globale et d’autre part, leur sauvetage par les États a entraîné un endettement massif des États. Résultat : les politiques antisociales assorties de tentatives de privatisation des entreprises publiques sont réactivées.

On retrouve l’exact schéma de l’ajustement structurel mais cette fois au Nord. Le remboursement des intérêts et du capital pèse déjà lourdement sur le budget des États riches, en France en particulier. En 1980, au moment de la crise de la dette du Sud, c’est le FMI qui avait sauvé les banques privées, aujourd’hui c’est le contribuable du Nord.

Dans les 2 cas c’est ce dernier qui rembourse la dette. Pas coupable mais responsable le citoyen, drôle de démocratie !!!

Intervenant(e)s :

- Pascal Franchet et Sophie Perchellet (CADTM)
- Abdul Khalid (CADTM, Pakistan)
- Julie Duchatel (CETIM, Suisse)
- Fatima Zahra El Belghiti (ATTAC, Maroc)

Objectifs de l’atelier :

- Échanges autour d’expériences
- Convergence et élaboration

Durée : 3h

Document complémentaire :

- "60 question 60 réponses sur la dette", le FMI et la Banque mondiale, Damien Millet et Eric Toussaint (CADTM/Syllepse 2008).

P.-S.

Organisé par  : Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers-Monde (CADTM), Centre Europe – Tiers Monde (CETIM).