Atelier 24

Les biens communs de la connaissance

La théorie des biens communs considère les activités humaines qui sont partagées par des communautés.

Descriptif :

On doit les observer sous deux angles. Ce sont des ressources accessibles (common pool resources), et dans ce cadre, le numérique permet une extension de la sphère du partage. Ce sont aussi des ressources qui doivent être construites, maintenues, et dont les communautés productrices doivent être reconnues.

C’est une approche des communs comme forme de gouvernance.

Ces deux versants de la théorie des biens communs s’appliquent particulièrement aux communs de la connaissance. Le savoir est fait pour être partagée, mais la capacité des communautés scientifiques à produire ces savoirs nécessite une approche réfléchie : empêcher les main mise sur le travail collectif, garantir l’expansion de la connaissance et de l’éducation sont des éléments d’une nouvelle approche politique de la recherche scientifique, qui doit résister au modèle actuel de brevetage et de propriétarisation du savoir
et des informations.

Cet atelier participe à la démarche du Forum Mondial Sciences et Démocratie (FMSD).

P.-S.

Organisé par  : Vecam, Association française des Petits débrouillards, ATTAC, Créative commons, Survie.