Atelier 19

Europe et Amérique latine : problématiques contemporaines et propositions alternatives

Europe et Amérique latine : propositions et actions de la société civile face aux problématiques économiques, politiques, écologiques, sociales et culturelles latino-américaines actuelles.

Descriptif :

La crise globale que le monde vit actuellement n’épargne pas l’Amérique latine. Tous les domaines sont touchés, aussi bien en terme économique et social que politique, écologique ou culturel. Aussi, l’intervention de France Amérique Latine (FAL) et Travailler Ensemble Jeunes Engagés (TEJE), sera un compte-rendu riche et précis des informations échangées au cours du forum des peuples Enlazando Alternativas.

Ce forum, qui s’est tenu du 14 au 18 avril 2010 à Madrid, a vu se réunir de nombreuses organisations, réseaux sociaux, syndicaux, forces politiques, associations aussi bien européennes que latino-américaines. A travers ce forum des peuples, FAL et TEJE, associations notamment consacrées à la solidarité internationale, constatent que face à cette crise, l’Amérique latine, en particulier la société civile, se veut comme une force majeure de propositions alternatives.

L’objectif de cet atelier a été de restituer à l’auditoire, d’une façon dynamique, les points clés qui ont été abordés lors de ce contre-sommet.

Dans un premier temps, nous avons montré quelles ont été les problématiques socio-économiques, écologiques et humaines rencontrées par le continent latino-américain.

Le second mouvement de cet atelier a mis l’accent sur les diverses propositions et actions de solidarité pour s’attaquer à ces problématiques.

Intervenant(e)s :

- Viviana Viera (TEJE)
- Catherine Gegout (FAL)

Objectif de l’atelier :

- Échanges autour d’expériences

Synthèse :

L’atelier proposait un compte rendu du sommet des peuples Enlazando Alternativas IV ("Tissons des Alternatives") tenu à Madrid, du 14 au 18 mai 2010. Quelques thèmes parmi ceux abordés à Madrid ont été plus spécifiquement débattus au sein de l’atelier.

Ce sommet est un espace politique de solidarité. Comme chaque forum social territorial ou thématique, il a abordé bien entendu des thèmes très divers, tels que les ont porté les organisations participantes, d’Amérique latine- Caraïbe et d’Europe.

Les axes de l’écologie sociale et de la solidarité internationale comme sortie de crise se sont tout naturellement trouvés en connexion forte avec nombre de débats.

Cela a été le cas dans la session du Tribunal Permanent des Peuples, qui s’est tenue au sein du sommet et dont l’objet était de mettre en évidence la responsabilité de l’Union Européenne, en liaison avec les multinationales et certains États des deux continents, dans les violations des droits humains comme dans la destruction de l’environnement par des entreprises européennes en Amérique latine et Caraïbe.

Cela a aussi été le cas dans de nombreux ateliers, dont chaque thématique spécifique rejoignait la question centrale de l’action commune pour construire un autre modèle social et économique face a la crise de civilisation qui touche toute la planète et dont les groupes sociaux les plus vulnérables et les peuples du Sud
supportent le poids le plus lourd.

Ces préoccupations se retrouvent très clairement dans la déclaration finale d’Enlazando Alternativas IV, qui affirme notamment : "Notre stratégie de lutte et de résistance commune se base sur la solidarité entre nos peuples, dans le but de construire une société dans laquelle les droits économiques, politiques, du travail, syndicaux, sociaux, culturels et environnementaux soient la priorité et la raison d’être des politiques gouvernementales".

Parmi les axes forts du sommet, on retrouve notamment :

- Le rejet des Accords de Libre Échange comme des plans d’ajustement structurel et de la politique du FMI et le soutien aux gouvernements d’Amérique latine qui cherchent à briser des siècles de dépendance et de pillage.

- La recherche commune de solutions réelles à la crise écologique et climatique, basées sur la justice climatique et la nécessité de changer le système qui détruit la planète.

- Le soutien aux luttes des mouvements paysans ainsi que des peuples originaires pour la reconnaissance et défense des droits de la Terre Mère, pour le développement des modes de consommation et de production soutenables, responsables et justes.

Documents complémentaires :

www.teje.fr

www.enlazandoalternativas.org

P.-S.

Organisé par : Travailler Ensemble Jeunes et Engagés (TEJE), France Amérique Latine (FAL).