Pour finir en musique !

La séance de clôture s’est terminée tout en douceur avec Nada Almoussa accompagnée d’un musicien joueur d’oud. C’est l’instrument le plus important des traditions musicales du monde arabe. Il s’agit d’un luth à cordes pincées et à caisse profonde, ancêtre du luth européen. Les chants interprétés étaient pour la plupart dédiés au peuple palestinien, un moment riche en émotion pour le public.

Enfin, pour terminer, la Chorale universitaire de Besançon a clôt la rencontre avec un extrait de son spectacle des chants du monde. Elle nous a fait voyager entre l’Asie, Afrique et Amérique Latine : fin parfaite pour les citoyen.ne.s du monde que nous sommes !