Besançon au fil des Utopistes

La ville de Besançon a accueilli cette édition de l’université d’été au thème « Des Utopies aux alternatives, agissons ensemble ! ». Quelques penseurs utopistes étaient Bisontins, une déambulation dans la ville était proposée et a permis aux participant.e.s de les découvrir.

Claude Nicolas Ledoux , architecte au siècle des Lumières, a notamment construit le théâtre de Besançon entre 1778 et 1784, où le droit d’être assis.e confortablement est assuré à tou.te.s les citoyen.ne.s, chose rare pour l’époque.

Penseur de l’Utopie, Charles Fourier, méprise déjà la société capitaliste. Il développe une science sociétaire et un lieu de vie qui associe travail, talent et capital. (Si vous voulez en savoir plus, téléchargez le document de Michel Antony "Présentation Fourier", disponible à droite de l’écran)

Né à Besançon, Victor Hugo, est un des combattants contre la peine de mort, il écrit Le dernier jour d’un condamné et imagine l’utopie des "Etats-Unis d’Europe" au congrès de la Paix en 1849.

Victor Considérant abandonne sa carrière de militaire pour se consacrer à l’enseignement de la pensée utopiste de Charles Fourier. Député en 1848, il est le seul à proposer le droit de vote pour les femmes. La même année, Jenny d’Héricourt, fonde la "société pour l’émancipation des femmes"pendant la révolution. Quand à Pierre-Joseph Proudhon, il imagine le projet utopiste de la banque du peuple.