Vendredi 8 juillet

Poursuivre les criminels du climat

Pour lutter contre le changement climatique, il faut mettre en place un cadre juridique contraignant qui impose aux multinationales et aux gouvernements de se conformer à des limites et qui les punisse s'ils ne le respectent pas. L'atelier a proposé divers outils permettant des actions juridiques contre les criminels du climat.

Notre campagne sur l’urgence climatique doit s’accompagner d’une dénonciation des ennemis du climat. Il faut cibler et bloquer les 90 multinationales responsables des deux tiers des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) et du changement climatique. Il faut montrer qu’on peut les pénaliser et les faire payer à la mesure de leurs émissions de GES. Cela peut passer par l’organisation de Tribunaux d’opinion du type des tribunaux Russel qui ont dénoncé les crimes des USA au Vietnam (ils désigneraient solennellement les responsables des destructions du climat et assortiraient leurs jugements de propositions de sanctions), ou encore par le soutien à des actions juridiques internationales jugeant et sanctionnant les criminels du climat : par exemple, une action juridique de groupe a condamné les Pays-Bas en 2015 à diminuer de 25% leurs émissions de GES d’ici 2025 ; des procès à Quito et au Canada ont condamné en 2015 les forages de Texaco pour les destructions provoquées en Équateur. L’atelier visait à donner aux participants des motivations, des exemples et des outils afin de permettre des actions juridiques contre les criminels du climat.

Documents et liens complémentaires :

- Crime climatique, Stop !, Seuil, 2015, dont les chapitres de Valérie Cabanes "crime climatique et écocide : réformer le droit international, et de Pablo Solon "la folie des COP".
- www.endecocide.eu,
- http://desdroitspourlaterre.blog.lemonde.fr/
- Demain les Etats pourront-ils être condamnés pour crime climatique et violation des droits des générations futures (Valérie Cabanes)
- Pour des droits de la nature (F. Flipo)

Intervenant-e-s : Georges MENAHEM (ATTAC ), Marie TOUSSAINT (Présidente de Notre affaire à tous ), Samantha NOVELLA (Présidente de NatureRights )

Organisé par : ATTAC, Notre affaire à tous , Pressenti.e.s : End Ecocide, Global Alliance, NatureRigths