Vendredi 8 juillet

La pédagogie est un sport de combat

Quelle éducation, quels savoirs, quelles pratiques pédagogiques pour quelle émancipation ?

Depuis 30 ans, les discours anti-pédagogiques se développent : il est de bon ton de critiquer les pédagogies nouvelles pour privilégier la restauration des relations traditionnelles et autoritaires entre enseignants et élèves, adultes et jeunes, loin de toute perspective réelle d’émancipation par le savoir et les pratiques. Comment ces discours se sont imposés dans le Landerneau médiatique, et ont gagné une relative hégémonie ? A front renversé de ces courants réactionnaires, des militant.e.s, des professionnel.le.s agissent, dans et hors l’école, concrètement, pour faire advenir d’autres pratiques éducatives au service de l’émancipation de tou.te.s. A partir de l’analyse de la genèse des courants anti-pédagogiques, puis à travers les témoignages sur les pratiques concrètes de la pédagogie active, fondée sur la coopération, nous avons vu comment nous pouvons réinvestir politiquement le champ de l’éducation... pour faire de la pédagogie "un sport de combat… social !"

Documents et liens complémentaires :

- Véronique Decker, « Trop Classe ! Enseigner dans le 9-3 » Edition Libertalia
- Grégory Chambrât, « L’école des Barricades » Edition Libertalia
- Laurence De Cock, Pour une éducation au politique par l’école, sur le site : http://aggiornamento.hypotheses.org/3128

Intervenant-e-s : Julien RIVOIRE (Représentant du snesup-FSU au CA d'Attac ), Laurence DE COCK (Historienne et professeure d’histoire au lycée de Nanterre, vice-présidente du Comité de Vigilance face aux usages publics de l’histoire (CVUH) ), Véronique DECKER (Professeure des écoles à Bobigny pendant 30 ans, directrice d'une école "Freinet" )