Jeudi 7 juillet

Alternatives pour une agriculture écologique et solidaire. Deux regards sur la crise de l’élevage et sur l’accaparement des terres.

La crise de l’élevage, l’accaparement des terres, révèlent des problèmes de fond qui touchent les paysans : dérégulation des marchés et mode de développement non durable dans un cas, impossibilité d’accéder aux ressources nécessaires dans l’autre. Mais des alternatives se construisent, avec la mobilisation de nombreux citoyens

La crise de l’élevage est d’abord le symptôme d’une Europe malade, qui plonge les paysans dans des marchés dérégulés et la concurrence internationale, sans filet de sécurité ou presque. C’est aussi la crise d’un mode de développement agricole, dont l’objectif est de produire au maximum par travailleur ou par bête quelle que soit la richesse réelle créée et au détriment de l’emploi et de l’environnement. Mais de nombreuses alternatives se construisent, par les paysans, consommateurs et citoyens, que les pouvoirs publics pourraient soutenir bien davantage : agriculture paysanne, économe et autonome, circuits courts (par les AMAP, via la restauration collective…), etc.

La question foncière est au premier plan des préoccupations relatives à la sécurité alimentaire. Le FMAT (Forum Mondial pour l’Accès à la Terre), qui s’est tenu à Valencia au printemps 2016, a conclu au rôle majeur des agricultures familiales et des communautés rurales traditionnelles dans ce domaine. L’interdiction de l’accaparement direct des terres, comme la réduction des formes indirectes de prélèvement foncier, sont essentielles dans le cadre d’une limitation du pouvoir des capitaux extérieurs et de la financiarisation de l’agriculture et de l’alimentation. Il s’agit de favoriser le maintien d’une paysannerie nombreuse, bénéficiant, avec les autres travailleurs, de conditions économiques et sociales satisfaisantes et assurant la protection et la valorisation des ressources.

Documents et liens complémentaires :

- Le Business est dans le pré (A. Trouvé, 2015, chez Fayard)

- Site de la Confédération paysanne, voir par exemple
http://www.confederationpaysanne.fr/actu.php?id=4335

- Site du Forum mondial pour l’accès aux terres
http://www.landaccessforum.org/?lang=fr

Intervenant-e-s : Aurélie TROUVE (ATTAC ), Jacques LOYAT (Ingénieur Général honoraire du Génie Rural des Eaux et des Forêts, membre d’Attac ), Nicolas Girod (Paysan et militant à la Confédération paysanne du Doubs ), Cécile Muret (Paysanne et militante à la Confédération paysanne du Doubs )

Organisé par : ATTAC, AGTER , Confédération paysanne